Aerobic de l'Agenais 2021 - Principal (Couleur - Transparent)
Logo Facebook (30px)
Logo Facebook (30px)
Logo Facebook (30px)
Aerobic de l'Agenais 2021 - Principal (Couleur - Transparent)
Logo-2022-site
 
 
 
 
 
 
Toujours compétitrice en activité, je suis également coach sportif au sein de l’association Aérobic de l’Agenais depuis 2007 dans la section école d’aérobic. Nous comptons aujourd’hui plus de 90 élèves agés de 3 à 19 ans en école.
 

En 2003, Aérobic de l’Agenais a ouvert une section Compétition et une section Ecole.  A cette époque, j’étais juste bénévole et j’aidais nos anciens coachs à entraîner dans les deux sections. J’entraîne désormais seule l’école depuis 2011, mais j’entraîne les compétitrices depuis 2007. La section compétition évolue dynamiquement.
 

La compétition reste l’une de mes priorités, et je consacrerai beaucoup de mon temps pour progresser et me maintenir dans la hiérarchie FISAF, et accrocher encore quelques belles médailles à mon cou. Mais je m’investirai sans réserve au sein de notre association, avec laquelle nous essayons de faire découvrir l’Aérobic Artistique au plus grand nombre, mais également dans les écoles maternelles et primaires en participant 4 fois par semaine aux temps activités périscolaires (TAP) depuis 2013.


Une anecdote qui m’a marqué en compétition : Lorsqu’Henri François PEREZ, mon super coach d’alors, m’a inscrite aux championnats d’Europe junior alors que je n’étais que cadette (ma première réelle et grande expérience) j’avais tellement peur, et je me sentais vraiment ridicule en salle d’échauffement face à toutes mes concurrentes. Cette compétition m’a permis de prendre confiance en moi et de me rendre compte du niveau international à atteindre.  J’ai eu vraiment le déclic à ce moment là. Et l’année suivante, pour ma première année junior aux championnats de France, j’étais en concurrence avec des dernières années juniors (avec entre autre Julia GALAU qui était double championne de France en titre junior). Dans ma tête, il était clair qu'elle était largement meilleure que moi, alors Henri François m’a mis un coup de pression le matin de la finale en me réveillant à 5h du matin en prétextant que rien n’allait et que je n’étais même pas sur le podium, qu’il fallait tout changer : mon justo, ma coiffure, mon maquillage et ma choré. Pour lui, je faisais trop bébé à côté des autres petites femmes ! A 2h de la finale, Henri François a modifié les 3/4 de ma choré et j’ai réussi à intégrer tous les changements et à faire tout ce qu’il souhaitait. En fait, il savait depuis le début que je pouvais viser le titre, mais il voulait aussi voir comment je réagissais à la pression en compétition internationale. Il a tenté un coup de poker risqué, mais qui au final s’est avéré payant. Quand on m’a appelé sur la première marche du podium, j’ai fondu en larme, c’était la première fois que je pleurais en montant sur un podium car je ne m’y attendais pas du tout. Avec tout ce stress et cette pression je me suis effondrée !
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Aérobic de l'Agenais